Portrait_LGB.jpg

Laurence
Grandbois Bernard

Méandres

Méandres est une série photographique sur le souvenir.  En alliant la projection et la photographie, la série questionne le rapport que nous entretenons avec la mémoire.  La mémoire des lieux, de l’intime,  de l’autre est-elle construite? Existe-t-il de fausses mémoires?  Le souvenir est-il  fixe? se ré-invente-t-il au fil du temps? En explorant les méandres d’une rivière, la série propose d’aborder en image la tension intérieure entre le passé et le présent dans la fabrication du souvenir.  Comme une incursion dans les méandres de la mémoire, les images cherchent à représenter l’ambivalence et la fragilité de la pensée dans l’expérience du deuil.

 

Ma démarche artistique en photographie est avant tout conceptuelle. Je crée des images dont l’esthétique suscite le questionnement sur des enjeux actuels, tels que l’identité, l’intime, l’espace domestique et la mémoire collective.

 

Mon processus de création exploite conjointement la dimension documentaire et l’aspect fictionnel d’un thème. En exploitant esthétiquement cette ambigüité entre un imaginaire représenté et une réalité objective vécue, mes projets développent une poésie singulière tout en initiant une réflexion sur nos habitudes de vie. Dans le projet Méandres, la projection de souvenirs dans les images photographiques communique ma vision de la photographie conceptuelle; chaque image interpelle parce qu’elle met en exergue le réel côté fictionnel de la vie. Une photographie où on ne sait jamais ce qui est vrai ou faux. Là où l’ambigüité révèle les enjeux normatifs de l’intimité.