Blandine Garcia

J'ai grandi dans le sud de la France où j'ai étudié l'art pendant trois ans, à l'Université d'Aix-Marseille et où j'y ai découvert la photographie. J'ai toujours été fascinée par ce procédé, mais c'est lorsque mon père m'a offert son vieil analogue et que j'ai développé mes pellicules pour la première fois que j'ai réalisé l'importance qu'elle représentait pour moi. Je suis maintenant installée à Montréal après y avoir étudié la photographie au Collège Marsan.

Ce que je préfère dans le fait de photographier, c'est de donner vie et de rendre intéressant ce que l'on désire.

Il y a tellement de chose que la photographie rend visible. Les gens et leurs vies m'inspirent, et j'aime devenir le témoin de moments qui ne m'appartiennent pas vraiment. 

Le sujet que j’aborde à travers mon portfolio est le syndrome de l’imposteur où l’expérience de l’imposteur. Ce sentiment se traduit par un manque de confiance et un besoin de reconnaissance. J’ai décidé de représenter cette  contradiction en utilisant une lumière naturelle plus ou moins contrastée dépendant de l’intensité du sentiment présent chez chaque personne de ma série photographique.