Blaise Roudet Milhau

Tremblements lointains 

 

 

Mon sentiment de différence, la pression sociale qui m’était imposée, l’oppression du système scolaire Français, c’est cela que j’extériorise à travers cette série. 

 

Mon adolescence débutant, j’ai alors commencé à me poser nombre de questions par rapport à ma place et mon utilité au sein de mon environnement. Ces questions sans réponses m’ont amené à entretenir une haine omniprésente envers moi-même. 

 

Tous les jours, devant le miroir je me répétais certaines formules: « t’es nul, t’es moche, tu sers à rien, de toute façon personne ne t’aime… ».

J’ai longtemps enfoui ces idées en moi, de façon à ce que personne ne puisse les percer à jour.

 

Aujourd’hui je réinterprète la façon dont je me voyais à l’époque, j’exprime le manque d’amour de soi, la haine de ma différence et le sentiment d’être fatalement perdu dans ma vie, ma personnalité et ma vision du futur.

 

Avec cette sensation d’avancer, un foulard posé sur mes yeux grands ouverts.

 

Sans ancrage.